love bombing

«Love bombing à Tio’tia:ke» de Romaine Cauque

Après Meilleure chance la prochaine fois, publié en 2016, l’autrice Romaine Cauque récidive avec un deuxième roman. Septième titre d’un éditeur à vocation sociale (Des livres et des réfugié-e-s, qui publie également des récits et recueils), Love bombing à Tio’tia:ke nous entraîne dans une histoire d’amour qui est tout sauf convenue, dont les méandres nous attirent d’un continent à l’autre, et où les amants se font caméléons, pour se fondre l’un dans l’autre, se heurtent aux résistances de leurs identités respectives, malgré leurs points communs. Choc entre les univers, réflexions sur la langue et l’héritage de l’histoire, et sur les périls de la séduction, ce récit d’une rencontre et d’un voyage, l’espace d’un été (entre la fête du Canada et le référendum catalan de 2017), se distingue par sa capacité à saisir les particularités de deux cultures, québécoise et catalane, qui vivent leurs propres soubresauts politiques dans un espace-temps intercalé. 

Love bombing traite aussi de renaissance à soi et de solidarité, porté par un langage coloré débordant de métaphores qui naissent du territoire et surgissent en embuscade au détour de chaque phrase. Le récit nous plonge dans un savant mélange de politique et d’intime, à la fois récit de voyage et géographie d’une blessure amoureuse. Louvoyant entre les références à la culture populaire, à la mythologie grecque, à la présence autochtone, aux racines canadiennes-françaises, à l’histoire québécoise récente, sans parler des anglicismes bien choisis, le récit reconstruit des bribes de la petite et de la grande histoire, à l’image des chutes de tissus dont nos grands-mères faisaient des catalognes, métaphore qui sert de fil directeur à ces carnets du récit d’un cœur à la dérive entre deux continents.

Romaine Cauque
Les derniers articles par Romaine Cauque (tout voir)

Laisser un commentaire